Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

On-ground risk estimation of reentering human-made space objects

Résumé : Les réglementations récentes imposent la rentrée dans l’atmosphère d'objects spatiaux artificiels en fin de vie et la quantification du risque humain associé. Le calcul du risque repose sur des simulations numériques de la réentrée de l'objet.Ces simulations multi-physiques utilisent des modèles mathématiques simplistes et se basent sur une connaissance imparfaite des conditions de réentrée. Dans ce travail, nous proposons de nouvelles techniques de quantification d’incertitude pour améliorer la robustesse des prédictions de réentrée. Dans un premier temps, un simulateur de réentrée est assemblé. La prédiction de la réentrée d'un objet étant un problème multi-physique complexe, notre simulateur utilise un système de solveurs chaînés dans lequel chaque solveur simule une phase de la réentrée avec sa physique particulière. Nous développons ensuite deux stratégies pour réaliser la propagation d'incertitude à faible cout dans notre simulateur. Ces deux stratégies s’appuient sur des modèles de substitutions.La première stratégie de substitution de modèle est une approche générique permettant d'approcher un système de solveurs chaînés par un système de processus gaussiens (System of Gaussian Processes, SoGP). Cette approximation probabiliste est construite en représentant chaque solveur (ou groupe de solveurs) par un processus gaussien (GP). Nous montrons que la variance prédictive du SoGP est décomposable en contributions associées à chaque GP. Cette décomposition de la variance est ensuite exploitée pour concevoir des stratégies d’apprentissage actif et générer des ensembles d'entrainement parcimonieux en renforçant l’apprentissage du GP le moins fiable. La performance du SoGP est étudiée sur plusieurs cas analytiques et industriels. Dans toutes les situations considérées, le SoGP surpasse les approches plus directes.La seconde contribution de la thèse porte sur la construction de modèle de substitution pour la prédiction de la survie d'objets spatiaux. Lors de la réentrée, un objet spatial se fragmente et génère des débris. Certains débris brulent dans l'atmosphère tandis que d'autres atteignent le sol. Pour évaluer la survie d'un fragment, il faut déterminer s’il atteint le sol et, si c'est le cas, évaluer son point de chute et le risque associé. Dans ce travail, on propose une formulation originale du problème de la survie pour calculer efficacement le risque avec un modèle de substitution. Ce modèle de substitution repose sur la composition d'un classificateur et d'un processus gaussien. Le modèle est entraîné à l'aide d'une stratégie d'apprentissage actif dédiée qui équilibre les contributions du classificateur et du GP à l’erreur de prédiction de la survie, en proposant des plans d'entrainement adaptés.Pour finir, les méthodes proposées dans la thèse sont appliquées à la simulation de la réentrée contrôlée d’un étage supérieur de fusée et la survie des fragments qui en résulte. Un grand nombre d’incertitudes (38) sont prises en compte et propagées, comprenant les caractéristiques de l’orbite initiale, les conditions de désorbitation, les propriétés du matériau de l’étage supérieur, les entrées du modèle d’atmosphère et les propriétés des matériaux des fragments. De plus, un modèle probabiliste de fragmentation est utilisé pour prédire de manière robuste la rupture de l'objet en tenant compte des incertitudes de modélisation. Les méthodes développées dans la thèse permettent d’estimer à un coût de calcul raisonnable les statistiques des conditions de vol au moment de la fragmentation, la probabilité de survie de chaque fragment et le risque humain associé. Une analyse de sensibilité globale montre que les incertitudes les plus influentes sont liées au modèle de fragmentation et aux conditions de désorbitation. Cette étude démontre ainsi la capacité de notre simulateur à produire une mesure robuste du risque au sol, sur un scénario de réentrée réaliste, et à un coût numérique acceptable.
Complete list of metadatas

Cited literature [225 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02615069
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, July 10, 2020 - 12:01:13 PM
Last modification on : Saturday, July 11, 2020 - 3:53:30 AM

File

104418_SANSON_2019_archivage.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02615069, version 2

Collections

Citation

Francois Sanson. On-ground risk estimation of reentering human-made space objects. Other Statistics [stat.ML]. Université Paris Saclay (COmUE), 2019. English. ⟨NNT : 2019SACLX035⟩. ⟨tel-02615069v2⟩

Share

Metrics

Record views

55

Files downloads

20